Produits favoris

Les produits cultes; on garde ou on jette?

DSC_0005

Le maquillage est une affaire de tendances. Un jour, certains produits s’arrachent, puis quelques temps plus tard d’autres les supplantent sur le marché et gagnent nos cœurs de makeup addicts. 

Les cosmétiques cités dans cet articles ont été à l’origine de véritables buzz lors de leur sortie. Ils faisaient partie de nos indispensables et étaient de toutes nos routines beauté. Mais depuis, il est possible que nous les ayons un peu oublié. La faute aux nouveautés qui débarquent sans cesse dans nos rayons. L’heure du bilan a sonné. Avec quelques saisons de recul, ces must-have étaient-ils si excellents? Ou méritent-ils simplement que nous nous détournions d’eux définitivement?

Highlighter Vintage

Avec des packaging retro à souhait et un univers décalé placé sous le signe des fifties et des pinups, The Balm a tout de suite été adopté par une foule d’amoureuses du maquillage. A une époque (pas si lointaine) ou les highlighters n’avaient pas envahi nos rangements makeup, le Mary Lou Manizer a fait office de produit révolutionnaire. Avec un design très féminin et une jolie couleur champagne, il avait tout pour faire tourner nos têtes. Cependant, avec l’arrivée de nouvelles marques sur le marché français et de jolies palettes entièrement dédiées au glow du visage (merci Anastasia Beverly Hills) nous avons un peu oublié l’highligther The Balm.

Il est vrai que depuis, on a crée des enlumineur bien plus brillants et pigmentés. Les couleurs sont aussi devenues plus audacieuses; bleutés, jaunes ou encore arc-en-ciel. Cependant, le Mary Lou reste un fondamental efficace que j’utilise très régulièrement. Certes, il ne brille pas de mille feux et reste assez discret. Il est selon moi idéal pour un maquillage de jour ou léger. Pour un premier highlighter, il est on ne peut plus idéal. Un basique de la trousse à maquillage que l’on garde bien volontiers!

Le crayon de couleur pour lèvres

Les jumbo de Nars étaient partout il y a quelques saisons. D’une tenue irréprochable, ils étaient considérés comme un essentiel pour des lèvres ultra glamour. Depuis, ils ont été un peu supplantés par l’avalanche de rouges à lèvres liquides mats. Nous ne jurons plus que par les Nyx Lingerie et autres Sephora Sans Transfert. De plus, Nars, malgré une qualité indéniable, reste une marque onéreuse à l’achat. De nos jours, facile de trouver des jumbo lèvres à petit prix.

Faut-il donc se séparer des Matte Lip Pencils? Pas forcément. Ce sont d’excellents produits, les couleurs sont intenses et le rendu est opaque en un seul passage. Leur fini mat tend à légèrement assécher les lèvres, mais une bonne hydratation préalable sera un remède efficace. Le prix reste tout de même légèrement prohibitif (28 €) surtout depuis que Sephora a supprimé les codes promo sur cette marque. Il existe des alternatives d’un très bon rapport qualité-prix chez Réserve Naturelle ou Golden Rose par exemple. Pour agrandir ma collection de jumbo (même si ce n’est pas mon format favori du moment) je me tournerai donc vers des alternatives à petit prix.

La gouache signée Too Faced

Si il y a un produit qui a fait parler de lui ces dernières années, c’est bien le rouge à lèvres Melted de Too Faced. Avec son packaging atypique, ce rouge mi-crémeux mi-mat s’était imposé comme le it produit en matière de makeup. Il y a quelques saisons, certaines teintes étaient sans cesse en rupture de stock (Chihuahua ou Fig) et en faisaient rêver plus d’une. Puis, les Melted Mat sont arrivés et ont détrônés la gamme classique au point que Too Faced ait pour l’instant arrêté de proposer de nouvelles références dans celle-ci. Les Melted classiques ont quasiment disparu de la circulation. Ils ne sont plus mis en avant dans les campagnes promotionnelles et on en vient à se demander si ils ne vont pas bientôt disparaitre au profit de leurs petits frères mats.

En dépit du fait que ce rouge à lèvre ne soit pas plus mauvais qu’un autre, sa tenue n’est pas la plus irréprochable de la planète beauté. Au fini semi-mat, il reste confortable à porter et pose un joli fini sur nos lèvres. Son design si novateur il y a quelques années est maintenant presque passé de mode et n’émeut plus grand monde.

Faut-il jeter son Melted? Non. Faut-il en acheter de nouveaux? Non plus. Malgré tout, revoir ce rouge à lèvres à déclenché chez moi une petite pointe de nostalgie et m’a donné envie de le réutiliser. Get Melted!

La base infaillible

DSC_0020Inconcevable de passer à côté. Il s’agit du plus célèbre primer de ces dernières années. Décliné en version teintée ou anti-âge, ce produit est à hisser au Panthéon des indispensables. Bien que d’autres marques proposent leurs version de la base pour ombres à paupières, celle-ci reste à mon sens le meilleur rapport qualité-prix. 

On en fait quoi? On la garde et on en achète 10 tubes d’avance, au cas où la marque est l’affreuse idée de la discontinuer! Cette base permet une tenue jusqu’au bout de la nuit de l’ensemble des fards à paupières, qu’ils soient mats ou irisés. Un peu chère à l’achat, elle a toutefois une durée de vie exceptionnelle qui fait que je n’achète en moyenne qu’un tube par an.

Chocolate Lover

DSC_0022

Difficile de terminer cet article sans évoquer LA palette qui a révolutionné le monde de la beauté (avec la collection des Naked, soyons honnêtes). La Chocolate Bar de Too Faced est mon premier amour maquillage. Il s’agit de la première palette que j’ai acheté. En plein dans la vague des nudes des années 2010, la Chocolate Bar originale était ce qui se faisait de mieux. Une délicieuse odeur de cacao, des fards aux noms évocateurs de gourmandises (même si la version que je possède n’a malheureusement pas le nom des teintes inscrit sur le packaging), cette palette au design moderne et adorable avait tout pour nous séduire.

La qualité des fards est indéniable; crémeux et pigmentés, c’était l’époque où Too Faced faisait des sans-fautes dans ses palettes. Le camaïeu de couleurs est à croquer, utilisable de jour comme de nuit, cette palette est l’accessoire beauté polyvalent.

On garde? Oui sans hésiter. Impossible pour moi de me séparer de cette palette, qui représente le début de ma passion pour le maquillage. Toutefois, je dois reconnaitre que j’utilise moins cette référence depuis quelques années. J’ai découvert une multitude d’autres palettes et il est vrai que j’ai parfois le sentiment d’avoir exploité le maximum de ses possibilités. J’ai envie de tenter un défi et d’essayer de créer une semaine de maquillages avec seulement la Chocolate Bar originale. A suivre…

Shopping list:

  • Highlighter poudre, Mary Lou Manizer, The Balm, 20,50 €
  • Jumbo à lèvres, Velvet Mat Pencil, Nars, teinte Dragon Girl, 28 €
  • Rouge à lèvres liquide, Melted, Too Faced, teinte Melted Berry, 21,50€
  • Base pour ombres à paupières, Primer Potion, Urban Decay, 22 €
  • Palette d’ombres à paupières, Chocolate Bar, Too Faced, 47 €
Publicités

5 réflexions au sujet de « Les produits cultes; on garde ou on jette? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s